Remise sur quantité :

Kaosix la boutique zen et déco | Bijoux spirituels | Statues bouddhistes

Courte présentation du bouddhisme au Tibet

Publié par Équipe Kaosix le

Courte présentation du bouddhisme au Tibet

 

Histoire


Le bouddhisme est entré au Tibet vers la fin du 8e siècle de notre ère lorsque son roi, Trisong Detsen, a invité deux maîtres bouddhistes de l'Inde. Shantarakshita de Nalanda (dans l'actuel Bihar, en Inde) fut le premier à arriver, suivi de Padmasambhava. Ensemble, ils ont traduit plusieurs textes bouddhistes majeurs en tibétain et ont construit le premier monastère du Tibet.

Le bouddhisme en Inde avait considérablement évolué depuis l'époque de Gautama Bouddha, assimilant les pratiques hindoues du yoga et du tantra. Le bouddhisme tibétain a combiné les pratiques originales, ou mahayanistes, avec le yoga, le tantra, les rituels chamaniques et des éléments d'une religion tibétaine plus ancienne connue sous le nom de Bon.


Les écoles du bouddhisme tibétain

Parmi les cinq écoles du bouddhisme tibétain, la secte Nyingmapa a été la première, fondée par Padmasambhava, suivie par Kagyupa (988-1069), dirigée par le Karmapa Lama et l'école Sakyapa, fondée au 11ᵉ siècle. La secte Gelugpa, fondée par Je Rinpoché (1357-1419), est dirigée par le Dalaï Lama. Il y a aussi le controversé Nouveau Kadampa, une secte bouddhiste fondée au Royaume-Uni. 

 

Moine tibétain assis au bord d'une rivière avec un bol chantant Kaosix


Philosophie

L'objectif de toutes les sectes bouddhistes est de mettre fin à la souffrance humaine en atteignant l'illumination de soi. Le bouddhisme tibétain va plus loin : tous les êtres sensibles sont liés entre eux dans leur souffrance. La véritable libération ne peut donc être obtenue que lorsque les individus s'efforcent de soulager également la douleur des autres.


Pratiques et rituels

Le Tantra tibétain (Vajrayana) est une pratique ésotérique qui le distingue nettement des autres écoles du bouddhisme. Contrairement aux autres religions qui incitent les adeptes à supprimer ou à nier leurs pulsions primaires, le Tantra les reconnaît et vise à exploiter leur pouvoir. Grâce à une pratique prudente et à des compétences, ces pulsions de base telles que le désir ou la haine sont nettoyées de toute impureté et finissent par être maîtrisées. L'influence tantrique a introduit dans le bouddhisme tibétain de nouvelles techniques spirituelles (mantras, mandalas), le yoga, des rites d'initiation secrets, une riche symbolique et un certain élément mystique.

Des divinités d'autres religions, des bodhisattvas et des êtres surnaturels abondent dans le bouddhisme tibétain, ce qui a entraîné le développement d'une tradition artistique. En effet, le bouddhisme tibétain met fortement l'accent sur les aides visuelles pour la méditation et une meilleure compréhension.

Les Tibétains laïcs pratiquent une forme de culte plus extériorisée, impliquant des rituels variés tels que le chant de mantras, la prosternation, les pèlerinages et la participation à des discours publics.

Les cérémonies dans les temples sont une confluence spectaculaire de couleurs et de sons avec pour toile de fond des temples au design saisissant.

Les moines tibétains pratiquent l’art du mandala simple, la méditation, des séances de soins, et ils fabriquent également de l’artisanat tibétain, des confections, des couvertures en yak, des bijoux, des sacs…

 

bannière bracelet tibétain en perles de cuivre Kaosix


La vie et la mort

La conscience de la nature transitoire de la vie est l'une des caractéristiques essentielles du bouddhisme tibétain. Le vrai bouddhiste ne doit pas craindre la mort, ni chercher désespérément le réconfort dans les plaisirs les plus bas. Au contraire, la mort doit être consciemment reconnue et acceptée, ce qui permet au bouddhiste d'arriver à une appréciation plus profonde de chaque moment de la vie.

Le Livre des morts tibétain est un texte sacré qui contemple l'état d'un individu entre la mort et la renaissance, dont on dit qu'il dure environ 49 jours.

 

Grands moulins a prières tibétains alignés les uns à côté des autres Kaosix


Le Lama

Les lamas ou les enseignants sont des moines (ou des nonnes) de haut rang. Les Tibétains laïcs peuvent également devenir des lamas. Bien versé dans les textes sacrés, un lama doit également posséder les compétences nécessaires pour mener à bien les rituels. On pense que les lamas sont des réincarnations d'anciens maîtres. Ils mènent une existence monastique.

Autrefois une religion peu connue, confinée à sa petite nation, le bouddhisme tibétain a ironiquement acquis une reconnaissance mondiale lorsqu'il a été contraint à l'exil par les communistes chinois. Le visage reconnu du bouddhisme tibétain aujourd'hui est l'actuel Dalaï Lama, Tenzin Gyatso, le quatorzième de sa lignée, qui vit en exil en Inde.

Nous ne saurions trop vous conseiller de lire l'ouvrage magnigfique "Initiation au bouddhisme tibétain" écrit par le Dalaï Lama, un excellent livre sur le bouddhisme tibétain.

De même, nous vous recommandons également de lire un autre ouvrage du Dalaï Lama qui s'intitule : "Comment pratiquer le bouddhisme". Le Dalaï-Lama partage sa propre expérience de la pratique bouddhiste.

Objet lié à cet article

Bracelet tibétain porte-bonheur couleur rouge sur fond blanc Kaosix
Bracelet tibétain porte-bonheur couleur rouge sur fond blanc Kaosix Bracelet tibétain porte-bonheur couleur rouge sur fond blanc Kaosix Bracelet tibétain porte-bonheur couleur rouge sur fond blanc Kaosix Bracelet tibétain porte-bonheur couleur rouge sur fond blanc Kaosix Bracelet tibétain porte-bonheur couleur rouge sur fond blanc Kaosix

Bracelet tibétain porte-bonheur (5 couleurs)

Les bracelets tibétains porte-bonheur en cordelette sont très tendance. Vous avez peut-être vu de nombreuses célébrités les porter, ou vous en avez entendu parler par un ami, mais les racines du bracelet tibétain porte-bonheur sont...

Voir le produit

← Article précédent Article suivant →


Laisser un commentaire

Veuillez noter que les commentaires doivent être approuvés avant leur publication.