Livraison offerte :

Remise sur quantité : 2 articles -10% de réduction ou 3+ articles -20% de réduction

Le bouddhisme en Thaïlande

Le bouddhisme en Thaïlande

 

Depuis la maison des esprits aux temples et plus encore, il est évident que la religion nationale, le bouddhisme Theravada, est importante aux yeux des Thaïlandais. Cette religion influe à bien des égards sur la vie quotidienne des Thaïlandais et des touristes. Pour mieux comprendre les gens et leurs croyances, voici tout ce que vous devez savoir sur le bouddhisme en Thaïlande.



Arrivée du bouddhisme en Thailande

Le bouddhisme est né en Inde au 6ᵉ siècle avant J.-C., fondé par le prince Siddhartha, qui a finalement atteint le but ultime de l'éveil. Après 49 jours de méditation sous un arbre de la bodhi, il est devenu Bouddha, ou "l'Éveillé". Le bouddhisme est ensuite arrivé en Thaïlande en provenance du Sri Lanka. Il est devenu la religion dominante en Thaïlande et au Laos au 12ᵉ siècle.

Mur en relief représentant villageois thailandais faisant des offrandes à Bouddha et procession Kaosix 

 

Le bouddhisme en Thaïlande

La religion officielle en Thaïlande est le bouddhisme Theravada, pratiqué par plus de 95 % de la population et par de nombreux habitants du Laos, du Myanmar et du Cambodge. Cependant, le bouddhisme est généralement considéré comme un "mode de vie" plutôt qu'une religion par de nombreux Thaïlandais. Bien qu'il s'agisse de la religion dominante en Thaïlande, la liberté de choix et d'expression religieuse est protégée par la loi. De petits témoignages de cette religion sont visibles dans les endroits les plus discrets du pays. Les visiteurs trouveront des rappels quotidiens du bouddhisme au cours de leurs voyages, des temples imposants trouvés le long de la rivière Chao Phraya aux maisons des esprits protégeant les bâtiments et plus encore à travers le pays. 


Le bouddhisme est un élément clé de l'identité de nombreux Thaïlandais. Nombreux sont ceux qui font des offrandes quotidiennes à des statues de Bouddha ou encore à la maison des esprits. En créant et en acquérant du mérite, de nombreux Thaïlandais estiment qu'ils vivront plus longtemps et seront plus heureux. Les laïcs peuvent également acquérir un bon karma également. Par exemple, une routine quotidienne courante pour les Thaïlandais est l'aumône aux moines, qui à son tour reflète une réciprocité entre celui qui fait l'aumône (qui reçoit le mérite) et le moine (qui reçoit la nourriture et peut ainsi continuer ses pratiques ascétiques). En outre, il est courant de trouver des familles dont le fils, généralement le plus jeune, étudie pour devenir moine ordonné, car on pense que cela apportera du mérite à la famille. La plupart des Thaïlandais se rendent dans leur temple local lors de fêtes spéciales et demandent la bénédiction des moines en cas de mariage, de naissance ou d'enterrement.

Temples bouddhiste thailandais en ombre devant un coucher de soleil Kaosix

Dans le bouddhisme Theravada, le Bouddha n'est pas considéré comme un "Dieu" au sens abrahamique du terme. La dévotion envers le Bouddha s'apparente davantage au respect qu'un élève a pour un enseignant. La vénération envers le Bouddha est un principe important pour les adeptes du Bouddhisme en Thaïlande et est institutionnalisée par la loi, selon laquelle il est interdit d'insulter ou de défigurer le Bouddha.


L'enseignement fondamental (dhamma) du bouddhisme est celui des "Quatre Nobles Vérités", qui stipule que toute existence repose sur la souffrance, dont on peut être libéré en pratiquant le "Sentier Octuple". Pour de nombreux Thaïlandais, le bouddhisme est considéré comme une philosophie de vie et de nombreux principes bouddhistes - tels que la tolérance, le calme et le mérite - sont des valeurs que l'on retrouve dans toute la culture thaïlandaise.


Une caractéristique importante du bouddhisme en Thaïlande est son syncrétisme avec les autres religions. Le bouddhisme, tel qu'il est pratiqué en Thaïlande, emprunte des éléments à l'animisme et à l'hindouisme. Les manifestations notables de l'animisme dans le bouddhisme thaïlandais sont les maisons des esprits dans toute la Thaïlande. Ressemblant souvent à des temples bouddhistes, les maisons des esprits sont de petits modèles de maisons et servent de foyers aux esprits associés au site. Il est fréquent que les Thaïlandais fassent des propositions pour les esprits et les fantômes qu'ils pensent être présents. Par exemple, les maisons thaïlandaises ont souvent des maisons des esprits pour apaiser les esprits qui ont été dérangés lors de la construction de la maison, et des offrandes quotidiennes de nourriture et de fleurs seront faites à ces esprits.


bannière petite statuette bouddha assis Thaïlande Kaosix

 

Les moines en Thaïlande

Quelque 300 000 moines vivent au “Pays du Sourire”. De Phuket à Bangkok, les touristes sont presque assurés d'en voir quelques-uns en Thaïlande. Leurs robes jaune et oranges sont très reconnaissables dans une mer de vêtements modernes. De nombreux Thaïlandais commenceront leur journée en faisant des offrandes aux moines qui collectent des dons dans les rues.


Chaque homme en Thaïlande doit obligatoirement devenir moine pendant quelques mois avant l'âge de 20 ans. Bien que la durée prévue soit d'environ trois mois, certains ne restent qu'un jour ou deux. Mais la majorité des moines restent au moins quelques semaines. Les jeunes hommes font cela pour bénéficier d'un meilleur karma et de mérites. Les Thaïlandais qui sont riches ou qui ont de l'argent sont considérés comme ayant un très bon karma. Ceux qui n'ont pas d'argent sont considérés comme s'étant mal comportés dans une vie antérieure, ce qui fait preuve d'un mauvais karma.

Jeunes moines bouddhistes thaïlandais recevant une offrande de la part d'une jeune thaïlandaise Kaosix

La Sangha (l'ordre monastique bouddhiste qui comprend des moines ordonnés, des nonnes et/ou des novices) est une institution importante en Thaïlande. Traditionnellement, c'est la Sangha qui offre l'éducation à la population. Bien que des organismes éducatifs bouddhistes existent dans la société contemporaine, ils sont généralement conçus pour les personnes qui cherchent à faire partie de la communauté monastique.

Si un homme décide de devenir moine, il doit passer par plusieurs rituels et procédés. Par exemple, il doit se raser la tête et les sourcils et participer à un certain nombre de cérémonies. Ils doivent également accomplir des tâches quotidiennes dans le temple où ils résident, comme le nettoyage ou la réception des offrandes le matin.


Vivre en tant que moine n'est pas une tâche facile. D'une part, il existe des centaines de règles qu'ils doivent respecter. Certaines sont assez élémentaires, comme le fait de toujours porter une robe, tandis que d'autres sont plus strictes, comme le fait de ne pas boire d'alcool par exemple. Ils doivent également respecter une longue liste de préceptes lorsqu'ils sortent en public. Par exemple, les moines ne peuvent pas rire ou parler fort.


Les moines sont généralement très amicaux, envers les thailandais ou envers les étrangers. Dans certains temples, il existe des activités telles que les "monk chats" (en anglais), où les touristes peuvent s'asseoir avec un moine et échanger avec lui sur sa vie et sur les concepts du bouddhisme. Pour rappel, la majorité des Thaïlandais renoncent à leur place dans les transports publics pour un moine. Les touristes doivent faire de même.


Le temple Wat Phra Kaeo de Bangkok de nuit illuminé avec la ville en arrière plan Kaosix

 

Festivals et fêtes bouddhistes

De nombreux festivals et fêtes tournent autour de la principale religion de la Thaïlande. L'une d'entre elles est appelée la Magha Puja. C’est la deuxième fête bouddhiste la plus importante, célébrée le jour de la pleine lune du troisième mois lunaire. Les moines rendent hommage au Bouddha, cette fête célèbre une rencontre entre le Bouddha et 1250 de ses premiers disciples. Les bouddhistes se réunissent dans les temples, ils font leurs dévotions, allument des chandelles, et organisent des processions. De plus, les gens acquièrent du mérite en se rendant dans les temples et en participant aux activités


Au début du mois de mars, les bouddhistes célèbrent la fête du Wat Phra Buddha phat. De nombreux temples portent les empreintes de pied de Bouddha (certaines naturelles, d'autres artificielles). Le plus célèbre d'entre eux se trouve au temple Phra Phutthabat à Saraburi. La fête est un moment où les bouddhistes viennent vénérer l'empreinte géante.


Comme mentionné précédemment, chaque homme en Thaïlande doit devenir moine avant l'âge de 20 ans. Au mois d'avril, les Ordinations de Si Satchanalai en sont la célébration. Les gens portent des costumes colorés et participent à un défilé.

Plusieurs têtes de statues de Bouddha alignées les unes à coté des autres Kaosix

 

Le Songkran est l'un des festivals bouddhistes les plus célèbres, c’est la fête du nouvel an bouddhique. Il s'agit d'un combat d'eau géant qui se déroule dans tout le pays, symbolisant le lavage des péchés et de la malchance de l'année précédente. Il est né de la pratique consistant à verser de l'eau sur les statues de Bouddha. Les touristes sont nombreux à participer aux activités et à s’asperger mutuellement d’eau.


La Visakha Puja est une fête bouddhiste les plus importantes qui a lieu au début du mois de mai. Elle commémore l'anniversaire, la mort et l'illumination de Bouddha. Les bouddhistes thaïlandais se rassemblent avec des bougies allumées autour des nombreux temples du pays. Le soir, dans tout le pays on peut observer des processions religieuses très animées.


Khao Phansa, également connu sous le nom de Carême bouddhiste, a lieu le lendemain de la pleine lune du huitième mois lunaire et marque le début de la saison des pluies. C’est le début d'une période de trois mois au cours de laquelle les moines effectuent une retraite de trois mois dans leurs temples, ils se consacrent alors aux études et à la méditation. Les bouddhistes viennent offrir des robes jaunes et des bougies aux moines en retraite. On peut également assister à des processions très colorées et des danses folkloriques ou des spectacles. C’est aussi une période d’abstinence durant laquelle les gens boivent et mangent avec modération.


Le jour de l'Asalha Puja est un jour férié en Thaïlande. Asalha Puja rend hommage au Bouddha, commémore son premier sermon et ainsi que la fondation de la Sangha du Bouddha - quatre nobles vérités. Elle est célébrée pendant la pleine lune de juillet dans les temples de tout le royaume. La journée est rythmée par des offrandes aux temples, aux moines et en écoutant les sermons de Bouddha.

 

Château de cire illuminé dans la nuit à Sakon Nakhon Kaosix

 

Le festival du château de cire de Sakon Nakhon dans le Nord-Est de la Thaïlande. Ce festival marque la fin du carême bouddhiste au jour de la lune croissante. Le moment le plus important est une procession du château de cire, les gens se joignent tous ensemble pour décorer le château de cire du champ de Ming Muang. De magnifiques châteaux de cire provenant de différents temples se joindront à la procession, parcourant la municipalité. Les habitants d'Isan croient que le château de cire accueillera le Seigneur Bouddha qui revient du ciel pour aider toutes les créatures de la terre. De nombreux festivals sont organisés en Thaïlande durant cette journée. Il s'agit notamment de la procession des bateaux illuminés à Nakhon Phanom, le festival Naga Fireballs à Nong Khai, et le Ok Phansa au cours duquel les nouveaux moines se voient remettre leur robe.


Une chose que les visiteurs doivent garder à l'esprit, c'est que lors de ces fêtes bouddhistes, la consommation et la vente d'alcool ne sont pas autorisées, et ce dans tout le pays.

 

Temples bouddhistes

Il y a environ 30 000 temples bouddhistes en Thaïlande. Parmi les temples les plus connus, ou wat, du Pays du sourire, on trouve le Wat Phra Kaeo à Bangkok ainsi que le Wat Phrathat Doi Suthep à Chiang Mai. De nombreux Thaïlandais passeront des vacances bouddhistes autour de ces merveilles architecturales étonnantes. En plus d'être un lieu de culte et de célébration, ces temples abritent souvent des moines, des écoles et servent de lieux de rassemblement pour les habitants. 

Temples thailandais illuminé à la tombée du jour Kaosix

 


Cependant, le bouddhisme en Thaïlande sert également à renforcer l'"identité thaïlandaise" nationale. Comme décrit ci-dessus, les pratiques bouddhistes sont ancrées dans la routine quotidienne des Thaïlandais. Tout comme l'image du roi imprègne la Thaïlande, l'iconographie bouddhiste est également omniprésente. Outre les temples bouddhistes et les maisons des esprits, les bâtiments gouvernementaux présentent des images du Bouddha, et de nombreuses maisons affichent une image ou une statue du Bouddha. Pour la jeune génération, les médias sociaux sont devenus un moyen d'exprimer sa dévotion envers le bouddhisme. En fin de compte, le bouddhisme en Thaïlande est depuis longtemps lié à diverses institutions et procure un sentiment de stabilité en offrant une structure sur laquelle les gens peuvent fonder leur routine quotidienne.

Objet lié à cet article

Statue main de Bouddha anjali mudra couleur gris sur fond blanc avec cadre orange Kaosix
Statue main de Bouddha anjali mudra couleur gris sur fond blanc avec cadre orange Kaosix

Statue main de Bouddha anjali mudra

  Depuis la maison des esprits aux temples et plus encore, il est évident que la religion nationale, le bouddhisme Theravada, est importante aux yeux des Thaïlandais. Cette religion influe à bien des égards sur...

Voir le produit

← Article précédent Article suivant →


Laisser un commentaire

Veuillez noter que les commentaires doivent être approuvés avant leur publication.